Malte, Andorre, Portugal… Ils ont quitté la France pour la Blockchain




« Chaque mois, face à l’incertitude et aux tâtonnements qui planent sur l’écosystème blockchain en France, de plus en plus d’entrepreneurs français de la blockchain décident de quitter le pays pour s’en remettre à des cieux fiscaux plus cléments […]. Tous veulent éviter le couperet des taxes (TVA, IS) dont seule la France a le secret. [De nombreux pays] affichent une taxation avantageuse ou nulle, comme l’Allemagne, le Danemark, Singapour, la Biélorussie, la Slovénie, le Portugal ou encore Monaco, Malte et Andorre.

L’ultime paradis du « bitcoiner » se trouve à quatre heures de Paris et deux de Lyon. En Suisse, en plus de proposer une imposition ultra-light, la stabilité fiscale règne, couronnée par l’accueil à bras ouverts des banquiers locaux. »

> Article à lire sur globaliznow.com  Источник

Добавить комментарий