Crypto-apocalypse




L’économiste Nouriel Roubini, qui a construit sa réputation en prédisant la crise financière de 2008 (ainsi qu’un grand nombre d’autres catastrophes qui ne sont jamais arrivées [1]), s’en prend régulièrement à Bitcoin. Auditionné jeudi dernier devant le Comité sur la Banque, le Logement et les Affaires Communautaires du Sénat américain, il a ainsi affirmé que le « Bitcoin était la mère de toutes les escroqueries et de toutes les bulles ».

« Les crypto-monnaies sont généralement basées sur de fausses prémisses. Selon ses promoteurs, Bitcoin repose sur un stock stable de 21 millions d’unités, il ne peut donc pas être dégradé comme une monnaie fiduciaire. Mais cette affirmation est clairement frauduleuse, considérant qu’elle a déjà débouché sur plusieurs branches et produits dérivés : Bitcoin Cash et Bitcoin Gold. »

Au passage il s’en prend également à la « blockchain » : « La Blockchain, la technologie sous-jacente des crypto-monnaies, est supposément le remède à tous les problèmes globaux, y compris la pauvreté, les famines et même les maladies. Mais la Blockchain est la plus surestimée, et la moins utile des technologies de l’histoire humaine. En pratique, ce n’est rien d’autre qu’un tableur ou une base de données glorifiée. »

Roubini prévoit par ailleurs une grave crise financière autour de 2020 [2], suivie d’une récession mondiale…

 

Sources : cnbc.com – banking.senate.gov – lesechos.fr 

 

[1] En 2011 il aurait ainsi annoncé que l’économie chinoise irait à sa perte en 2013 et que cette même année la Grèce, l’Italie et la Finlande sortiraient de la Zone Euro.

[2] 2020, c’est aussi l’année du prochain « halving » (division par deux du nombre de nouveaux bitcoins sur le marché).

Источник

Добавить комментарий